Et de 4 pour l'Allemagne

Et de quatre pour l' Allemagne. La manschafft vient ce dimanche d'ajouter une étoile à son maillot grâce à sa victoire 1-0 face à l' Argentine.
Un match globalement maîtrisé
A part les 10 premières minutes, l' Allemagne a contrôlé ce match. Higuain a eu la balle de match quand un allemand en voulant donner une tête en retrait à neuer oublie le numéro 9 argentin qui traînait par là et lui offre alors une balle but: malheureusement il croise trop sa frappe. Après l' Allemagne va poussé et howedes touche le poteau suite a un corner. En deuxième mi-temps, l' Allemagne pousse mais l'albiceleste résiste. Les prolongations ressemblent à une attaque - défense. Et l' inévitable arriva quand Götze marque après un magnifique contrôle d' une frappe croisé à bout portant. L' Argentine ne se relèvera plus. L' Allemagne peut célébrer. 
Messi décevant
On l'attendait. Ce devait être son jour. Il devait entrer dans l' histoire, enfin toucher la reine des coupes. Pour entrer dans l' histoire, pour que le temps ne vous oublie pas, pour entrer dans le panthéon des footballeurs, il faut gagner la coupe du monde.  Et ce qui manque toujours à l' argentin. On peut tout dire sur lui, qu'il est génial, talentueux, que c'est le meilleur, le comparer aux autres qui ont marqué leur génération, mais lui, comme son alter ego portugais Ronaldo, il n' a toujours pas d'étoile a son palmarès. Et on ne peut pas dire qu'il était mal entouré car lui aussi n' a pas été impressionnant. Car à part des petites accélérations et une frappe enroulée non cadrée, il a globalement été impuissant face à la machine allemande.
Löw, coaching payant
Si l' Allemagne joue si bien, son entraîneur ni est pas pour rien. Présent depuis des années, il a su installer sa patte et son jeu à sa sélection. Fait progresser ses joueurs et les amener au ce niveau. Dans cette coupe du monde, il à su observer, s' adapter. Lahm milieu et des latéraux défenseurs centraux en début de compétition, il a ensuite remis lahm arrière droit (son poste de prédilection) et ainsi remettre un milieu à sa place comme Schweisteiger ou khedira.
Grâce à tout ça, l' Allemagne est championne du monde avec 4 étoiles et rejoint ainsi l' Italie et n'est plus qu'à une longueur du Brésil.

 


La petite jouée, place à la grande

Le mondial s' est mal terminé pour pays hôte. Après la débâcle 7-1 face à l' Allemagne, la seleçao voulait se racheter en finissant sur une victoire. Malheureusement, c'est encore une défaite pour les hommes de scolari, 3-0. 1-0 dès l' entame de van persie sur penalty provoquer par thiago Silva qui aurait dû prendre un rouge. Ensuite blind aggrave le score dès la 17e. En toute fin de ma, wijnaldum ouvrira son compteur but en coupe du monde et portera le score à 3-0. Les Pays-Bas finissent troisième et le Brésil doit maintenant passer à autre chose et oublier ce mondial.
 Pour l' Allemagne et l' Argentine, le mondial n' est pas fini. On peut même dire que le plus dur reste à faire tant les marches d' une finale sont grandes. Si l' Allemagne semble favorite avec son armada offensive, son milieu solide et son gardien infranchissable , l' Argentine pourra faire valoir ses atouts tel que la défense et ses talents devant comme messi, di maria (s' il joue) ou Aguero pour espérer remporter cette finale. Mais on a coutume de dire qu'il n'y a pas d' équipe favorite en finale, surtout d'un mondial, tant l' enjeu est fort. Les deux équipes ont de fortes raisons de la vouloir, mais malheureusement, seul une aura droit de lever la récompense ultime .


7 est une humiliation

7 buts c'est sévère. Certains diront que peut importe le score, seul la qualification ou non compte mais quand même. Une défaite peut être mais par ce score non! Certes mais prévisible si on y regarde un peu plus loin. Une de part l' importance que le Brésil a mis sur l' absence de neymar. Des casquettes "Força Neymar" pour les joueurs ou encore des pancartes à l' effigie de leur héros national pour les supporters. On ne voyait que ça comme si cela était plus important que le match. Appuyer sur cette absence comme pour déjà préparer l' Escuse d' une défaite et d' une débâcle prémédité. Deux car la réussite, l' arbitre et les tirs aux buts ne pouvaient pas aider le Brésil jusqu'à la fin de la compétition. Ce mardi, rien n' y était et la faiblesse brésilienne a éclaté aux grands jours.
La première mi-temps fait figure de chemin de croix pour la seleçao. Müller ouvre le score et la débâcle commence. 4 buts en 10 minutes de Klose, qui bat au passage Ronaldo dans le nombre de buts inscrits en coupe du monde, Kroos (2 fois) et khedira.
En deuxième mi-temps, le Brésil relève la tête mais neuer ne bronche pas et n'a pas l'intention de s' en prendre un. En attendant, schurlle rentre et y va de son petit doublé. Oscar marque en fin de match. 7-1, ko debout, le Brésil pleure le rêve de gagner son mondial et ainsi laver l'affront de 1950 s' éloigné.
L' Allemagne, elle, se concentre maintenant sur la finale


L' Argentine en finale

Le Brésil s'en serait bien passer. Après la débâcle face à l' Allemagne, les brésiliens ont vu l' ennemi juré argentin se qualifier pour la finale au terme d'un match peu emballant.
Le nombre d'occasions peut se compter sur les mains voir sur un seul doigt tant les opportunités ont été faible voir nul. Seul Palacio en toute fin de prolongation avait peut être l' occasion de marquer mais fait une tête trop molle en plein sur cilessen. Même sabella se demande comment son attaquant a pu rater cette opportunité en or.
La séance de penalty arrive et van gaal décide de ne pas rééditer le coup du Costa Rica en rentrant Krul. Malheureusement, vlaar rate son penalty en premier puis sneidjer fera de même. Les tireurs argentins eux ne tremblent pas et réussissent tous leurs essais.
L' Argentine est en finale et se ferait une grande joie d' aller chercher une coupe du monde sur le sol de leur ennemi de toujours brésilien mais il faudra tout de même battre l'Allemagne: difficile quand même!!!


Maracana comme objectif

 

Qui aura droit à une finale au Maracaña ?

 

L’Argentine ? Ce n’est pas le Brésil qui le souhaite si ce n’est pour les battre mais certains préfèreraient ne pas prendre le risque de voir leur ennemi de toujours leur voler leur coupe du monde dans le célèbre stade de Rio. Emmené par un Messi en forme, l’Albicéleste est parvenu sans encore véritablement briller mais a semblé monter en puissance en quart face à la Belgique avec notamment une très belle première mi-temps. Mais elle a malheureusement perdu son autre homme fort : Di maria. Sergent de Messi, le quadruple ballon d’or devra faire sans lui pour la suite de la compétition.

 

Les Pays-Bas ? Les Oranje ont les armes pour inquiéter l’Argentine. Robben, Van Persie ou  encore Sneidjer, ils n’ont rien à envier à leur adversaire. Seul défaut : une défense lente. Mais ils peuvent toujours compter sur leur coach, Luis Van Gaal, toujours là pour sortir le petit coupe qui fait la différence comme en quart où il change de gardien pour les penalties.

Choc prometteur mais qui en sortira vainqueur ? Réponse mardi!


L'Argentine en demi

L' Argentine est en demi mais la Belgique n'a pas déméritée.
La première mi-temps est séduisante de la part des hommes de sabella, enfin si on peut dire tant les premiers matchs ont été insipide au niveau du jeu, et cela va se concrétiser dès la 8e quand higuain ouvre le score. Mais les belges restent dangereux par de bruyne (13e 26e) et mirallas (42e) sans toutefois marquer.
La deuxième mi-temps est globalement belges qui ont tentés sans avoir une énorme occasion. La déception est hazard qui a été trop discret et même sorti à la 75e.
Les belges voyent maintenant 2016 à l' horizon alors que les argentins pensent à un futur proche: les demi finale


Les Pays-Bas sont en demi

Les pays-bas ont brisé le rêve costaricien.
Le match est globalement néerlandais avec notamment deux poteaux de sneidjer mais c'est une nouvelle fois, comme dans les précédents matchs, keylor navas qui stoppe tout et oblige les hollandais à disputer les penalties.
Mais c'est à ce moment que van gaal jète son coup de poker: Krul. Le gardien de swansea qui n'a pas joué le match se voit désigné comme portier pour la séance de penalty. Comme pour brouiller mentalement les têtes costariciennes. Se retrouver face à un gardien pendant les penalties , différent de celui du match n'est pas habituel et peut perturber. Surtout qu'au niveau perturbation, krul est passé maître puisqu'avant chaque tentative des joueurs du Costa Rica, le gardien hollandais prenait son temps puis allait parler au joueur. Et c'est ruiz qui rate sa tentative.
Les pays-bas passe 4-3. Changer de gardien pour les penalties, on ne voit pas ça tous les jours. Si le Costa Rica passait, on aurait dit que van gaal a craqué mais là c'est un génie. Il faut savoir prendre des risques et forcer le destin. Et le destin, c'est une demi face à l' Argentine.


Le Brésil passe

Le Brésil est en demi finale mais ce ne fut pas de tout repos. La première mi-temps est globalement brésilienne avec de nombreuses occasions et surtout un jeu séduisant par intermittence mais déjà beaucoup mieux que les matchs précédents. La Colombie reste toutefois dangereuse avec des frappes de cuadrado dans le petit filet ou encore un déboulé magnifique de James qui décale ensuite à un cuadrado qui rate sa passe alors qu'un 4 contre 2 aurait dû amener à un but. Mais les brésiliens se sont rassurés en marquant très tôt à la 7e minute par thiago Silva sur corner. En deuxième mi-temps, les colombiens sont plus tranchant mais un coup franc somptueux de David Luiz rassure le Brésil. Enfin c'est ce qu'on croyait car même avec deux buts d'avance, la seleçao semble fébrile derrière et dégage des ballons vers l' avant alors qu'une relance propre était possible. Et l' inévitable arriva quand James transforme un penalty suite à une faute de Julio César. À 2-1, le Brésil panique, plie mais ne romp pas. Ils sont en demi mais y ont laissé quelques hommes sur le champ de bataille. Silva suspendu et surtout neymar victime d'une charge de zuniga sur le dos: bilan vertèbre cassé et fin de mondial. Tout un pays pleure son enfant chéri mais espère tout de même un Brésil séduisant et vainqueur face à l' Allemagne.

Quelle demi finale?

Aujourd'hui ce joue les deux autres quarts de finale afin de connaître l'affiche de la deuxième demi finale. D' un côté, Argentine - Belgique. L' Albicéleste a guère convaincu depuis le début de ce mondial. Des victoires poussives et une équipe qui semble tenir sur un seul homme: messi. C'est à chaque fois le génie argentin qui à du faire la différence pour qualifier son équipe ou encore di maria qui lui aussi à bien aidé son pays à arriver en quart de la compétition avec de très belle performance. Mais une équipe qui tient sur un ou deux joueurs, c'est fragile. Surtout qu'en face se dresse une Belgique en forme. Après une phase de poule assez médiocre au niveau du jeu, les diables rouges ont été impressionnant en huitième et il a fallu un Howard monstrueux pour les obligés à aller en prolongation. Même si le Argentine semble avoir des grands noms, le collectif n' y est pas et la Belgique elle est au point à ce niveau et à une chance de passer. De l' autre un Pays-Bas- Costa Rica. Les Ticos sont la grande surprise de ces quarts. Après être sorti en tête de l' un des groupes les plus relevé de ce mondial, ils ont sorti la Grèce au penalty. Avec un très bon gardien (navas) et de belle arme offensive (Campbell, Ruiz), ils peuvent pourquoi pas prolonger l' exploit. Surtout que les Pays-Bas ne sont pas si énorme que ça. Après un gros match face à l' Espagne, ils ont ensuite eu de nombreux problèmes. Une défense lourde, un milieu peut créatif et une dépendance à certains joueurs. Oui mais quels joueurs! Robben, Van Persie. Leur seul talent peuvent effacer les carences hollandaises tant ils peuvent faire la différence à eux seuls. Le talent hollandais face aux courages et à l' enthousiasme costariciens, qui l' emportera? Verdict après le match!

 

 

 

Et pour vous, quelle sera l' affiche de cette demi finale?

Commentaires : 0

Les bleus visent les demis

À 18h, les bleus défient l' Allemagne pour une place en demi-finale.
Si la manschaft semble favorite avec son effectif incroyable doté de joueur de haut niveau a dans chaque ligne, la France aura son mot à dire pour plusieurs raisons. Un parce que la France à impressionné pendant les phases de poules. Même si le match contre le Nigeria était moins convaincant, les bleus ont la mémoire toute récente de performance incroyable et donc savent qu'ils peuvent le rééditer. Deux parce que l' Allemagne a une défense assez lente avec notamment mertesacker. Avec des Benzema ou griezmann, les joueurs de l' équipe de France pourront posés de gros problèmes sur ce point ci. Trois parce que la manschafft a paru battable. Après une démonstration face au Portugal, l' Allemagne a légèrement descendu de niveau. Les bleus ont donc une chance si l' Allemagne ne joue pas à son niveau maximum.
Même si l' Allemagne a donc un effectif à faire mal à la tête, elle peut déjouer et paraître un peu fébrile derrière et sans inspiration à l' avant. Il faudra donc être vigilant pour les bleus de chaque moment de faiblesse allemande afin de s' y engouffré et continuer l'aventure brésilienne.


La Belgique dernier quart de finaliste

La Belgique est en quart mais il a fallu aller jusqu'en prolongation. Faute à un Howard monstrueux auteur de 15 arrêts et oblige les diables rouges à aller en prolongation.
Mais la domination belge va enfin être récompensée à la 93e grâce à de bruyne. Lukaku va ensuite inscrire un deuxième but pour rassurer son pays. Mais les États-Unis n' abdiquent jamais et vont semer le doute dans les têtes belges en marquant dès le début de la deuxième phase des prolongations. La suite est irrespirable et les secondes semblent des jours pour les belges. Mais ils ne vont pas plier.
 2-1 au final pour la Belgique qui auront le droit d' affronter l' Argentine en quart.


Que ce fut dur pour les Allemands!

Que ce fut dur. Comme prévu, les algériens ont posés de gros problèmes aux allemands.

La première mi-temps est assez décevante de la part des allemands et c'est pour plutôt les algériens qui se procurent les plus belles occasions et qui semblent pouvoir à tout moment mettre en danger une défense peut rassurante. Seul occasion allemande juste avant la mi temps quand kroos tente sa chance de loin et que le portier des Fennecs relâche le ballon juste devant Götze qui n'a plus qu'à la mettre au fond mais qui butte face à un mboli héroïque. La deuxième mi-temps est complètement différente avec deux équipes qui se livrent et des occasions à ne plus compter mais il faut deux gardiens exceptionnels pour emmener les deux équipes en prolongation. Et c'est les allemands qui vont mieux entrer dans cette prolongation puisqu'ils vont ouvrir le score par schurlle à la 93e d' une magnifique madjer. Ils vont ensuite contrôler le match et même marquer un deuxième but par ozil. Les fennecs vont sauver l' honneur par Djabou. 2-1, l' Allemagne est en quart.


La France n'a pas ratée le quart!

La France est en quart mais il n'y a pas de quoi sauter au plafond au niveau du jeu. Seul la qualification compte certes mais quand même....
La première mi-temps fut de qualité moyenne. Des nigérians dangereux parfois jusqu'à marqué un but d' un rien hors jeu et des français peu inspiré à part quand Pogba vois sa magnifique frappe repoussé par le portier nigérian.
Le début de la deuxième mi-temps est africaine. Ils sont beaucoup plus dangereux et il faut un Lloris concentré pour garder les bleus dans le match. La France va ensuite relever la tête juste après un événement marquant quand matuidi tacle sévèrement un joueur nigérian et prend un jaune alors que le rouge était mérité. Onazi sorti, les français vont relever la tête avec de nombreuses occasions comme une frappe magnifique de cabaye qui frappe la barre ou une tête de Benzema bien sorti par enyema. Juste sur le corner qui suit, le gardien des "Super Eagles" va se troué et offrir une occasion en or à Pogba qui n'a plus qu'à poussé le ballon au fond des filets.
Le but contre son camp en toute fin de match n' est qu'une anecdote. La France est en quart, sans briller!

 


L'Algérie peut-elle créer l'exploit?

Les Algériens auront leur mot à dire ce soir face à l'Allemagne.
Les Algériens auront leur mot à dire ce soir face à l'Allemagne.

 

Allemagne-Algérie, c’est l’affiche qui semble la plus déséquilibrée de ces huitièmes. D’un cote une équipe allemande nommé grande favorite et de l’autre une Algérie passé difficilement par les barrages. Mais depuis le début du Mondial, beaucoup de choses ont changées.

D’un côté, l’Allemagne a semblé moins forte après la démonstration 4-0 face au Portugal. Fébrile défensivement et en manque d’inspiration offensive, l’Allemagne n’a pas impressionner dans ses deux derniers matchs avec un nul 2-2 face au Ghana et une courte victoire 1-0 face aux Etats-Unis. Seul un Müller a semblé au-dessus avec 4buts et portent sue ces épaules l’attaque allemande.

De l’autre une équipe algérienne porté par un peuple passionné et boosté par une qualification historique en huitième. Après avoir joué contre nature face à la Belgique (défaite 2-1), les Algériens ont étés étincellent face à la Corée du Sud (victoire 4-2) avant d’aller chercher un nul nécessaire 1-1 face à une équipe russe toujours difficile à jouer. Avec une défense solide et généreuse et une attaque de feu porté par Feghouli et Slimani notamment.

Avec tous ces éléments, l’Algérie à tout pour bouger une équipe allemande parfois endormi et prolonger le rêve coupe du monde !

Et pour vous, l'Algérie peut-elle le faire?

 

Commentaires : 0

Les Pays-Bas au bout su suspense

Les Pays Bas sont les troisièmes à atteindre les quarts de ce mondial mais que ce fut dur!

Et pourtant les Pays Bas n' ont pas dominés. C'est même le Mexique qui domine légèrement une première mi-temps quelque peu décevante. Et ils vont confirmer cette domination en inscrivant un but dès le début de la deuxième mi-temps par l' intermédiaire de Giovanni Dos Santos qui contrôle de la pointrine et déclenche une belle frappe croisé du gauche. Mais plus les minutes filent et plus les Oranjes se font menaçant et les mexicains repliés, fébriles.

 Mais c'est Ochoa une nouvelle fois qui recule l' échéance en stoppant des tentatives de De Vriij et Robben.

Malheureusement, on ne peut compter éternellement sur un gardien faiseur de miracle et l' inévitable arrive quand sneidjer crucifie une défense mexicaine et laisse sans réaction Ochoa d' une reprise de volée surpuissante. Et quand on pense que cette égalisation était la pire chose qui pouvait arriver aux mexicains, les Pays-Bas vont faire encore pire en allant chercher la victoire sur un penalty,peu évident comme pour compenser le penalty oublié en première mi-temps, de huntellar

Ko debout,le Mexique pleure ces quarts qu'ils voyaient au bout de leur jumelles à quelques minutes près. Les Pays-Bas peuvent eux exultés et se projeter vers la suite.


Le Costa Rica continue le rêve!

Après une première mi-temps fermé avec peu d' occasion et une seule frayeur côté costaricienne avec un tir de salpingidis stoppé par navas, le match s'est légèrement emballé. C'est un éclair de génie de Ruiz avec une frappe millimétrée du gauche qui permet au Costa Rica de mener et de lancer le match à la 57e. Mais l'expulsion de Duarte à l' heure de jeu va installer un léger doute chez les costariciens. La suite est un assiégement de la cage de navas et à force de plier, ils vont romprent à la 90+1e avec un but à bout portant de sokratis.
La prolongation est une réplique de cette deuxième mi-temps. Les grecs poussent des costariciens à bout de souffle dans leur dernier retranchement. Mais un homme va les sauver: navas. Le portier va tout arrêter et faire pas moins de 14 arrêts et amener son équipe au tirs au but.
Et c'est ce dernier une nouvelle fois qui va offrir la victoire à son pays puisque les costariciens remportent 5-3 cette séance.
Il affronteront les Pays-Bas pour prolonger ce rêve


Grèce - Costa Rica, un duel de bleu

Grèce Costa Rica. C'est l'affiche inédite de ce soir puisque c'est la première fois que ces deux équipes atteignent les huitièmes. À première vue, ce match ne vend pas du rêve mais voici quelques raisons de ne rater sous aucun prétexte ce match.
Parce que le Costa Rica, c'est LA surprise. Sortie en tête du groupe de la mort avec l' Angleterre, l' Uruguay et l'Italie, les costariciens ont impressionnés leur monde avec deux belles victoires face à l' Uruguay et l' Italie. Une défense solide (1 but pris en 3 matchs) et une attaque intéressante avec notamment Ruiz et Campbell.
Parce que samaras. Le joueur grec a délivré tout un peuple en transformant un penalty inespéré à la 93e face à la Côte d'ivoire offrant ainsi victoire et qualification. Il est l' homme à suivre côté grec.
Parce que c'est historique. Déjà parce que c'est la première fois pour les deux équipes qu'ils atteignent les huitièmes et il y aura donc une des deux équipes qui touchera aux rêves des quarts pour la toute première fois.
Pour toutes ces raisons, le match Grèce Costa Rica est à suivre et à ne surtout pas rater.


La Colombie en quart!

La Colombie est en quart de finale et affrontera le Brésil. Mais contrairement à ces derniers, la qualification fut moins difficile.
Dans un match globalement contrôlé par les colombiens, trop peu mis en danger par des Uruguayens qui ne se sont visiblement pas remis de la perte de Suarez , un éclair de génie de James à débloqué la rencontre. En effet, le petit numéro 10 nous a montré tout l' étendu de son talent sur ce but avec un contrôle parfait de la poitrine puis une frappe à la fois surpuissante et millimétré qui crucifie muslera. Mais le petit génie n' a pas fini puisqu'il va doubler la mise à la 50e suite à un beau mouvement collectif.
La suite du match fut bien contrôlé par des colombiens bien en place et un ospina faisant les arrêts qu'il faut.
La Colombie défiera le pays organisateur pour continuer l' aventure


Le Brésil passe..... non sans douleur!

Neymar peut lever les bras, le Brésil est qualifié
Neymar peut lever les bras, le Brésil est qualifié

Le Brésil a passé les huitièmes non sans problèmes. Après un match difficile et engagé,le Brésil s'en sort au penalty.

Le Chili a tout donné et peut regretter cette élimination. Malgré l' ouverture du score de David Luiz à la 17e de la cuisse suite à un coup de pied arrêter, les Chiliens ont tout donnés. Et ils ont été récompensés à la 32e minute quand Sanchez crucifie la défense brésilienne d' une belle frappe croisée. A l' origine de l' action, une mauvaise passe de hulk suite à une touche de Marcelo.

Mais les occasions se faisait de plus en plus rare, la prolongation semble inevitable, surtout quand bravo éteint les derniers espoirs brésiliens d' y échapper en stoppant une tête de neymar. La Prolongation se joue et le suspense est insoutenable. Mais un signe arrive à la 121e quand pinalla frappe et fait taire le Brésil. Mais sa frappe tappe la barre et ressort. La chance et le destin a choisi son camp. Les penalties ne sont qu'anecdotique. Quand on laisse passer sa chance à la 121e, il est difficile de se relever.

Les chiliens sont fatigués, usés mentalement et la pression et trop forte. Ils ratent leur deux premières tentatives mais un infime espoir persiste quand hulk et Willian ratent leur tentative. Mais quand le destin parle, difficile il est de résister, le dernier chilien tire sur le poteau et ressort. Le Brésil est en quart et peuvent remercier les dieux du foot!

 


Colombie-Uruguay, à qui l'avantage?

Si la Colombie veut se qualifier, elle devra grandement compter sur lui!
Si la Colombie veut se qualifier, elle devra grandement compter sur lui!

Alors que tout le Brésil sera focalisé sur le match Brésil-Chili 4 heures plus tôt, la Colombie affronte l'Uruguay à 22h.

Malgré l'absence de Falcao, la Colombie a réussi une phase de groupe impressionnante avec un sans faute et 3 victoires notamment grâce à leur numéro 10 James tout fraichement nommé meilleur joueur de ces phases de poules par la Fifa. Avec Rodriguez et d'autres armes offensives tel que Cuadrado,Martinez,etc, les hommes de Pekerman ont tout pour faire plier une équipe urugayenne pas dans les meilleurs conditions.

En effet, malgré une qualification arrachée grace à une victoire au courage face à l'Italie, la Celeste vient de perdre son homme providentiel: Luis Suarez buteur dès son retour face à l'Angleterre. Mais Suarez a fauté et surtout mordu Chiellini, ce qui lui a vallu une sanction sévère de la Fifa (9 matchs avec son pays et 4 mois de toutes activitées footballistiques). Et à en croire la conférence de presse du sélectionneur, qui a plus évoqué le cas Suarez que le match, les urugayens dénoncent et regrettent de ne plus avoir leur meilleur buteur dans leur rang. Pour Tabarez, «La sanction de Luis Suarez est exagérée».

Mais au lieu de rememorer le passé, l'Uruguay ferait mieux de se concentrer sur ce match. Même si la Colombie semble favorite, l'Uruguay possède de grande qualité offensive comme Cavani ou Lodeiro. Un match intense est donc à prévoire!

 

Mais pour vous, qui est favori?

Commentaires : 0

1,2,3 Viva l'Algérie

Joueurs et staff peuvent exultés, l'Algérie est en huitième!
Joueurs et staff peuvent exultés, l'Algérie est en huitième!

Heureux, les Algériens peuvent l'être car une grande page de l'histoire vient d'être écrite: c'est la première fois que les Fennecs dépassent les phases de poules d'un mondial.

Au terme d'un match difficile, rendu encore plus compliqué avec l'ouverture du score précoce des Russes dès la 6e minute de kokorin, qui répond au passage aux vives critiques dont il était la cible en Russie après ces deux matchs ratés, l'Algérie à réussi à renversé la tendence. Il égalise à la 60e minute par Slimani de la tête suite à un corner et une sortie assardeuse du portier Russe, Akinveev. 

En conférence de presse, le coach algérien débrief le match: "La Russie a montré qu'elle avait plus d'expérience en première période. A la mi-temps, j'ai dit de rester organisés, qu'on allait marquer et égaliser. Il ne fallait pas encaisser le deuxième but. J'ai aussi dit de presser plus haut. Il fallait être plus près pour récupérer et enchaîner plus vite." Consigne payante puisqu'ils ont égalisés.

 

Vahid Halilhodzic et ses troupes se projètent maintenant vers l'avenir et les huitièmes: "J'ai vu le match contre les Etats-Unis. C'est une immense équipe, ça va être très compliqué, plus que compliqué". Compliqué certes, mais pas impossible!


La Belgique par un but d'écart

Comme face à l'Algérie ou la Russie, la Belgique a douté, est entré timidement dans ces matchs pour se reveiller dans les 20 dernières minutes et finir par s'imposer par un but d'ecart.

Légerement bousculé par des Coréens boostés par l'espoir de qualification (une large victoire accompagné d'un nul entre Algérie et Russie ou une victoire Russe l'est aurait qualifié), les Belges avec une équipe remaniée (Hazard,Lukaku sur le banc, Defour titilaire et Mirallas en pointe notamment) ont su faire le dos rond face aux nombreuses tentatives coréennes pour ensuite marqué par l'intermédiare de Vertonghen, bien viligant pour reprendre une frappe de Mirallas mal repoussé par le portier Coréen.

Seul petit bémol, l'expulsion de Defour. Il est donc suspendu pour les huitièmes face aux Etats-Unis